Crédit immobilier : dernière ligne droite pour emprunter à un taux encore relativement bas

Depuis le début de l’année, les taux des crédits immobiliers augmentent, de façon modérée jusqu’à présent. Cette hausse risque de s’accélérer dans les prochains mois. Ne tardez plus si vous souhaitez emprunter dans de bonnes conditions !

Investissement immobilier



La hausse des taux.

En avril 2022, le taux moyen des crédits immobiliers s’est établi à 1,27%, avec une durée moyenne de 20 ans. Ce taux était autour de 1,10 % sur les deux premiers mois de l’année, et la hausse s’est accélérée depuis mars. Pourquoi ? En raison notamment de la hausse des taux d’intérêts des emprunts de l’Etat français, qui dépassent désormais les 1 % (taux à 10 ans).


Ce taux sert de référence aux établissements bancaires pour fixer leurs propres taux de crédits. Néanmoins, la bonne nouvelle c’est que la plupart des crédits accordés le sont à des taux largement inférieurs à l’inflation, qui se situe actuellement autour de 3 %. Cela signifie que si vous empruntez aujourd’hui à un taux de 1,50 % par exemple pour acheter un bien, même si ce taux peut sembler élevé, vous empruntez en réalité à « taux négatif ». Autrement dit, vous gagnez « d’office » 1,5 % (3 % d’inflation – 1,5 % de taux d’emprunt).



 


C’est le moment de réaliser vos investissements immobilier à crédit !

Vous avez un projet d’investissement locatif ? Vous hésitez entre puiser dans votre épargne pour le réaliser, ou emprunter ? Plus de questions à se poser, c’est maintenant qu’il faut avoir recours au crédit si vous voulez bénéficier d’un taux encore relativement bas, avant qu’il ne soit trop tard !


En effet, si vous avez décidé de réaliser un projet d’investissement immobilier, comme l’achat de parts de SCPI (« société civile de placement immobilier », également appelée « pierre-papier »), ou encore l’acquisition d’un bien immobilier en vue de sa mise en location, vous avez le choix pour son financement : soit vous disposez de liquidités suffisantes, et vous payez « cash », sans le recours à la banque ; soit, vous pouvez emprunter afin de notamment bénéficier de ce qu’on appelle l’effet de levier du crédit. Cette seconde solution nous semble être la plus pertinente et on vous explique pourquoi !


 

Profitez de l’effet de levier.

Cette notion financière veut simplement dire que le fait d’emprunter une somme d’argent pour réaliser votre investissement permet d’augmenter la rentabilité de cet investissement. En effet, grâce à l’emprunt vous augmentez votre capacité d’investissement, tout en conservant vos avoirs, et augmentez ainsi votre patrimoine à long terme. Appliqué au domaine de l’investissement immobilier cela consiste à rembourser vos mensualités de crédit grâce aux loyers et jouir à terme d’un patrimoine immobilier productif de revenus, suite à un faible effort de financement.



 

L’assurance emprunteur

Autre composante du coût d’un crédit immobilier : le choix de l’assurance emprunteur et il n’est pas à négliger. Bonne nouvelle de ce côté-là : pour toute offre de prêt souscrite depuis le 1er juin, vous pouvez désormais résilier votre contrat à tout moment, pour en choisir un meilleur ! Auparavant cela n’était possible que durant la première année qui suivait la signature de l’offre de prêt, au-delà, vous deviez attendre la date anniversaire de votre contrat.

De plus, sachez que pour les souscriptions de contrats d’assurance emprunteur depuis le 1er juin, vous n’avez plus à remplir de questionnaire, ni à réaliser d’examen de santé, si :

  • le montant total de vos crédits personnels est inférieur à 200 000 €,

  • et que l’intégralité de votre crédit sera remboursée lorsque vous aurez atteint l’âge de 60 ans.



 

Au-delà du fait qu’il est intéressant de profiter de l’effet de levier du crédit pour réaliser votre projet d’investissement, il faut profiter du fait que les taux d’emprunt soient encore relativement bas, car cela risque de ne pas durer ! Malgré le durcissement des conditions d’octroi, les feux sont encore au vert si vous « rentrez dans les clous » : durée d’emprunt maximum de 25 ans et un taux d’endettement maximal des 35 %. Par ailleurs, vous pouvez faire jouer la concurrence pour trouver les meilleures conditions pour votre assurance emprunteur, et ainsi, minimiser votre coût total de prêt.






Gautier Mazaeff - Conseiller en Gestion de Patrimoine

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout